Le bourgeois gentilhomme de Molière

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Le bourgeois gentilhomme de Molière

مُساهمة  nabil toussi في الخميس أبريل 02, 2009 1:08 am

Le bourgeois gentilhomme de Molière



Molière

Né à Paris, en 1622, sous le nom de Jean-Baptiste Poquelin, son pseudonyne Molière viendra ensuite. Son père est tapissier du roi et sa mère meurt alors qu'il n'a que dix ans. Il poursuit des études chez les jésuites. Mais la rencontre de Gorelli et deMadelaine Bejart, le fait changer d'avis pour se consacrer au thêatre ( 1643).

En 1659, il triomphe à la cour avec Les Précieuses Ridicules. Sa troupe s'installe, en 1660, au Palais-Royal.

En 1662, il épouse Armande Béjard, fille ou soeur de Madelaine. Succés de l'Ecole des Femmes. En 1664, Tartuffe est interdit à la demande de l'Archevèque de Paris.
En 1665, Dom Juan est abandonné après cinq semaines de triomphe. La troupe de Molière prend le titre de "Troupe du roi".

En 1668, Création de l'Avare, George Dardin et Amphitryon. Deux ans après, création du Bourgeois Gentilhomme et des Amants magnifiques.

En 1672, Molière crée Les Femmes Savantes et, dans la même année, il est supplanté chez le roi par le compositeur Jean-Baptiste Lully.

En 1673, Le Malade Imaginaire est créé au Palais Royal, le 10 février. Sept jours plus tard, Molière meurt en scène, victime d'un malaise cardiaque à la quatrième représentation de la scène du Malade Imaginaire

Le texte théâtral

La pièce de théâtre est à la fois une oeuvre écrite et une oeuvre jouée, représentée.

Le texte des répliques : Il est précédé par le nom des personnages, Il se définit comme un discours : la parole du personnage qui s’exprime.

Les didascalies : c'est l’ensemble des indications imprimées dans la pièce. la liste des personnages, leurs noms en tête des répliques, les marques de division du texte (Acte, scène) , les indications scéniques ( entrées et sorties des personnages, utilisation de l’espace, gestes, costumes, tons...), des indications de lieu, de décor...

La parole au thèatre

La double énonciation : la communication théâtrale se caractérise par l’existence d’un double destinataire : le personnage s’adresse à un autre personnage et au public.
Le monologue : le personnage s’adresse à lui-même; par ce jeu il informe le spectateur de ses sentiments.

Le dialogue : échange de répliques entre différents personnages d’une scène.

L’aparté : le personnage s’adresse ouvertement au public en s’efforçant de ne pas être entendu des autres personnages.

La tirade : c'est une longue prise de parole d’un des personnages.

Le quiproquo : consiste dans une méprise ou un malentendu entre les personnages alors que le public connaît ce que chacun des personnages ignore sur l’autre.

L’action au thèatre

Une pièce de théâtre est avant tout un drame, c’est à dire une action. On distingue trois étapes dans le déroulement dramatique.

L’exposition : c’est la situation initiale. Elle présente le sujet de la pièce et fournit les indications nécessaires sur le lieu, le temps de l’action et les rapports entre les personnages.

Le nœud de l’action : il présente la nature du conflit. L’enchaînement peut être bouleversé par des péripéties appelées coups de théâtre.

Le dénouement : C’est la scène finale. L’action se résout. Le dénouement conclut en fixant le sort des personnages.

nabil toussi
المدير العام
المدير العام

عدد المساهمات : 113
نقاط : 6088
السٌّمعَة : 0
تاريخ التسجيل : 01/04/2009
الموقع : toussi.topicsolutions.net

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://ltc-guelmim.3oloum.org

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

Fiche de lecture

مُساهمة  nabil toussi في الثلاثاء أبريل 07, 2009 7:14 pm

nabil toussi كتب:Le bourgeois gentilhomme de Molière



Molière

Né à Paris, en 1622, sous le nom de Jean-Baptiste Poquelin, son pseudonyne Molière viendra ensuite. Son père est tapissier du roi et sa mère meurt alors qu'il n'a que dix ans. Il poursuit des études chez les jésuites. Mais la rencontre de Gorelli et deMadelaine Bejart, le fait changer d'avis pour se consacrer au thêatre ( 1643).

En 1659, il triomphe à la cour avec Les Précieuses Ridicules. Sa troupe s'installe, en 1660, au Palais-Royal.

En 1662, il épouse Armande Béjard, fille ou soeur de Madelaine. Succés de l'Ecole des Femmes. En 1664, Tartuffe est interdit à la demande de l'Archevèque de Paris.
En 1665, Dom Juan est abandonné après cinq semaines de triomphe. La troupe de Molière prend le titre de "Troupe du roi".

En 1668, Création de l'Avare, George Dardin et Amphitryon. Deux ans après, création du Bourgeois Gentilhomme et des Amants magnifiques.

En 1672, Molière crée Les Femmes Savantes et, dans la même année, il est supplanté chez le roi par le compositeur Jean-Baptiste Lully.

En 1673, Le Malade Imaginaire est créé au Palais Royal, le 10 février. Sept jours plus tard, Molière meurt en scène, victime d'un malaise cardiaque à la quatrième représentation de la scène du Malade Imaginaire

Le texte théâtral

La pièce de théâtre est à la fois une oeuvre écrite et une oeuvre jouée, représentée.

Le texte des répliques : Il est précédé par le nom des personnages, Il se définit comme un discours : la parole du personnage qui s’exprime.

Les didascalies : c'est l’ensemble des indications imprimées dans la pièce. la liste des personnages, leurs noms en tête des répliques, les marques de division du texte (Acte, scène) , les indications scéniques ( entrées et sorties des personnages, utilisation de l’espace, gestes, costumes, tons...), des indications de lieu, de décor...

La parole au thèatre

La double énonciation : la communication théâtrale se caractérise par l’existence d’un double destinataire : le personnage s’adresse à un autre personnage et au public.
Le monologue : le personnage s’adresse à lui-même; par ce jeu il informe le spectateur de ses sentiments.

Le dialogue : échange de répliques entre différents personnages d’une scène.

L’aparté : le personnage s’adresse ouvertement au public en s’efforçant de ne pas être entendu des autres personnages.

La tirade : c'est une longue prise de parole d’un des personnages.

Le quiproquo : consiste dans une méprise ou un malentendu entre les personnages alors que le public connaît ce que chacun des personnages ignore sur l’autre.

L’action au thèatre

Une pièce de théâtre est avant tout un drame, c’est à dire une action. On distingue trois étapes dans le déroulement dramatique.

L’exposition : c’est la situation initiale. Elle présente le sujet de la pièce et fournit les indications nécessaires sur le lieu, le temps de l’action et les rapports entre les personnages.

Le nœud de l’action : il présente la nature du conflit. L’enchaînement peut être bouleversé par des péripéties appelées coups de théâtre.

Le dénouement : C’est la scène finale. L’action se résout. Le dénouement conclut en fixant le sort des personnages.



Titre de l’½uvre : « le bourgeois gentilhomme »
Nom de l’auteur : Molière.
Genre de l’½uvre : Une pièce de théâtre, une comédie ballet.
Epoque : 17ème siècle.
Lieu de l’action : Chez Mr. Jourdain, à Paris.
Le temps de l’action : avant et après la sérénade.
Les personnages :
>Mr. Jourdain : Un bourgeois, riche, ignorant et amoureux de la marquise.
> Mme Jourdain : épouse du bourgeois.
> Lucile : La fille de Mr. Jourdain. Amoureuse de Cléonte.
> Nicole : servante, amoureuse de Covielle.
> Cléonte : Amoureuse de Lucile.
> Dorante : comte amoureux de la marquise.
> Dorimène : la marquise.
> Tous les maîtres (de musique, de danse, d’arme, de philosophie).
> Maître tailleur, les deux Laquais.
> + Plusieurs musiciens, joueurs, et danseurs.

Résumé :
M. Jourdain, dont le père s'est enrichi en vendant du drap, et qui est bien niais, entend acquérir les manières des aristocrates de la cour. Il décide de commander un nouvel habit plus approprié à sa nouvelle condition de gentilhomme et se lance dans l'apprentissage des armes, de la danse, de la musique et de la philosophie, autant de choses qui lui paraissent indispensables. Tous ces maîtres parlent avec mépris de ce parvenu.
Les remarques de Mme Jourdain et de leur servante Nicole ne font que pousser M. Jourdain à s'entêter dans ses rêves de noblesse : il se lie avec le comte Dorante qui en profite pour lui soutirer de l'argent, rêve de se remarier avec la marquise Dorimène et de marier sa fille Lucile à un gentilhomme. Celle-ci est amoureuse de Cléonte, qui fait en vain sa demande en mariage avant de décider, avec l'aide de son valet Covielle, de se faire passer pour le fils du Grand Turc et de monter une fausse cérémonie. À la fin de la pièce, M. Jourdain se croit parvenu à la plus haute noblesse tandis que tous ceux qui l'entouraient sont parvenus à leurs fins à ses dépens.

ANALYSE DE LA PIECE

ACTE PREMIER.
M. Jourdain, dont le père s'est enrichi en vendant du drap, a décidé de vivre en " homme de qualité ". L'acte s'ouvre sur la conversation des maîtres de musique et de danse qui discutent des mérites de leur art et jugent avec pitié le parvenu qui les paie. Entrée de M. Jourdain qui montre immédiatement son ignorance et sa fatuité. Entrée du ballet qui forme intermède pour passer au second acte (II).
ACTE II
Ayant donné son avis sur la musique, M. Jourdain commande un concert et un ballet pour un dîner où il a prié des gens de qualité. Il prend une leçon de danse et de maintien. Arrivée du maître d'armes et discussion véhémente entre les trois professeurs. Le maître de philosophie qui survient est invité à arbitrer le conflit; mais il tourne les trois autres contre lui. Bataille et sortie des combattants. Le maître de philosophie rentre. M. Jourdain désire apprendre " tout ce qu'il pourra". Mais il renonce à la logique, à la morale, à la physique et se décide pour l'orthographe. M. Jourdain reçoit son tailleur qui lui apporte un habit. Entrée de ballet par les garçons tailleurs qui habillent M. Jourdain en cadence (I, III, IV, V).
ACTE III.
M. Jourdain, qui veut montrer à sa femme et à la servante Nicole ses connaissances nouvelles, réussit seulement à se couvrir de ridicule. M. Jourdain reproche à son mari de fréquenter les nobles, et de ne pas s'occuper du mariage de sa fille. Elle le blâme de recevoir Dorante; mais, malgré ses avis, M. Jourdain se laisse emprunter à nouveau de l'argent par Dorante qui s'est chargé d'offrir une bague à la marquise Dorimène que M. Jourdain courtise. Il se substitue à M. Jourdain pour offrir à Dorimène un dîner et un régal. Nicole prévient Mme Jourdain qu'il y a " anguille sous roche ". Scènes de dépit amoureux entre Cléonte et Lucile, la fille de M. Jourdain, entre Nicole et Covielle. Discussions et raccommodements. M-e Jourdain invite Cléonte à demander la main de Lucile à M. Jourdain, qui refuse parce que Cléonte n'est pas gentilhomme. Covielle propose à Cléonte un stratagème. Arrivée de Dorante et de Dorimène qui s'inquiète des dépenses faites en son honneur. M. Jourdain revient, révèle une fois de plus son ignorance de la civilité et des belles manières. Les convives vont se mettre à table pendant que les cuisiniers font le troisième intermède de danse (III, IV, X, XII, XVI).
ACTE IV.
Le festin tire à sa fin. M. Jourdain adresse à Dorimène de maladroits compliments quand Mme Jourdain survient, indignée, qui dit leur fait à M. Jourdain, à Dorante et à Dorimène qui veut sortir. Le ménage Jourdain continue à se disputer quand apparaît Covielle (déguisé en Turc). Il annonce à M. Jourdain que le fils du Grand Turc (Cléonte également déguisé en Turc) a vu Lucile, s'est épris d'elle et veut l'épouser. Covielle, en flattant les prétentions nobiliaires de M. Jourdain, qui va élevé par son futur gendre à la dignité de " mamamouchi ", obtient une réponse favorable aux espérances de Cléonte. Dorante, qui a accepté de favoriser l'intrigue, est présent. Cérémonie burlesque d'anoblissement du bourgeois (I, II, III, IV et cérémonie turque).
ACTE V.
Mme Jourdain retrouve son mari affublé des insignes de sa nouvelle dignité, et le croit fou. Arrivée de Dorante avec Dorimène qui lui offre de l'épouser. Cléonte et Covielle, en costume turc, qui viennent pour le contrat, sont présentés à Dorimène et Dorante. M. Jourdain veut imposer le fils du Grand Turc comme époux à Lucile qui accepte, en reconnaissant Cléonte sous son déguisement. Même jeu de scène avec Mme Jourdain qui consent au mariage. En attendant le contrat, nouvel intermède de chants et de danses : Ballet des nations avec six entrées (I, III, V, VI).

nabil toussi
المدير العام
المدير العام

عدد المساهمات : 113
نقاط : 6088
السٌّمعَة : 0
تاريخ التسجيل : 01/04/2009
الموقع : toussi.topicsolutions.net

معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://ltc-guelmim.3oloum.org

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة


 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى